Cala es Jonquet

Après avoir lu avec plaisir le bref roman de Josep Pla « Pa i Raïm » (« Pain et raisin »), je n’ai pu éviter d’aller à Cadaqués et suivre la route de l’écrivain à partir du centre du village jusqu’à la Cala Jonquet, située à moins d’un kilomètre au nord. La crique est le centre géographique de l’action de l’histoire litteraire et lieu de contemplation de l’auteur.

Cala Jonquet, à Cadaqués, Costa Brava, Espagne

Cala Jonquet, à Cadaqués, Costa Brava, Espagne

Je connais les calanques du Cap de Creus ça fait déjà quelques années, et si quelqu’un aurait la gentillesse de me demander sur le coin de cette impressionnant lieu qui me plaît plus, je dirais que le Jonquet (ou es Jonquet, pour le nommer comme le gens du pays) a crevé mon coeur ». Josep Pla.

Édition française de "Pa et Raisin", de Josep Pla, à droite

Édition française de "Pain et Raisin", de Josep Pla, à droite

« Pa i Raïm » est le nom du personnage qui fascine Pla. L’écrivain est interpellé par le premier au sujet d’un mystérieux bateau ancré dans la baie. L’histoire est un magnifique retable descriptif de la crique, Cadaqués et les particularités de la population du Cap de Creus.

Je commence mon trajet littéraire à pied à partir de la place des Herbes de Cadaqués (attention, aujourd’hui place Frédéric Rahola), je suis les murs du cimetière, j’arrive à Portlligat (où se trouve le Musée-Maison de Dalí), la petite montagne du Turó de Morell, les criques de s’Alqueria Gran et s’Alqueria Petita, et finalement la crique de Jonquet. C’est une promenade qui peut être parcouru en moins de 45 minutes.

La sortie vers Cala Jonquet peut se faire d'une façon familiale

La sortie vers Cala Jonquet peut se faire aussi d'une façon familiale

Cala Jonquet est comme une peinture, à juste titre l’aimait Josep Pla. C’est pas un endroit qui invite directement à se baigner (même si ses eaux sont limpides, comme tous les environs du Cap de Creus), mais à s’immerger dans l’environnement, plein de végétation méditerranéenne dont les olives sont prédominants, mais aussi les acacias, et les restes de vignes. Autrefois les vignes dominaient le paysage de cette région, mais le phylloxéra au XIXe siècle a tué de nombreux spécimens et son espace fut occupé en bonne partie par la plantation d’oliviers.

Le trajet vers la Cala Jonquet se déroule en bonne partie sur des champs d'oliviers et d'autres espèces méditerrannéens

Le trajet vers la Cala Jonquet se déroule en bonne partie sur des champs d'oliviers et d'autres espèces méditerrannéens

Cala Jonquet est très fermé à la mer et par cette raison elle est un refuge naturel contres les vents maritimes, soit la Tramontane ou le Mistral. Donc c’était un port naturel pour les contrebandiers, comme Pa i Raïm. Si nous continuons vers le nord on attendra Cala Guillola, la Cova de s’Infern, Cala Jugadora et le phare du Cap de Creus. Face à la baie, dans sa partie sud, il y a une petite île connue comme Talladofins dans la toponymie antique (littéralement, « coupe dauphins ») et maintenant souvent simplement indiquée sur les cartes comme île de es Jonquet.

C'est bien possible de s'y baigner sur la Cala Jonquet, surtout si nous sommes fatigués du trajet

C'est bien possible de s'y baigner sur la Cala Jonquet, surtout si nous sommes fatigués du trajet

Après avoir parcouru la crique et la regarder de multiples points de vue, je reste assis longtemps devant elle et je regarde le paysage totalement naturel qui l’entoure, le même que Josep Pla aimait. Il y a certainement un silence relaxant et absolu … enfin je rentre au centre où, tout en buvant un délicieux café à la crème dans le Bar Marítim je relis les fragments qui m’ont plus excité de l’histoire de « Pain et Raisin ».

Une réponse à “Cala es Jonquet”

  1. [...] magnifique baie de Guillola est à côté de celle de Es Jonquet, au nord, et ici on trouve aussi les plages d’en Paquela, Sant Lluís et dels Noues. [...]

Laisser un commentaire