La Vall de la Santa Creu

Aujourd’hui, nous avons été dans un petit village situé dans une vallée profonde du Cap de Creus, sur le versant sud de la Sierra de la Verdera, isolé et presque arrêté dans la période médiévale dans laquelle il a été créé. Les vues de ce village depuis la colline, dans la solitude, sont impressionnants. Aujourd’hui, nous avons été dans la Vall de la Santa Creu, à El Port de la Selva.

La Vall de la Santa Creus, en plein Cap de Creus, Girona, Costa Brava

La Vall de la Santa Creu, en plein Cap de Creus, Girona, Costa Brava

L’origine de cette population est lié au monastère de Sant Pere de Rodes, bâtiment avec lequel le noyau est connecté encore par une piste forestière.En effet, les moines ont donné cette terre aux habitants de la vallée, dont dépendait le monastère légalement (n’oublions pas que nous parlons de l’époque féodale), en échange d’une redevance annuelle. En 1787, sur ordre du roi espagnol Carlos III, et en plein déclin du monastère, la Vall de la Santa Creu est devenue une partie de la municipalité de El Port de la Selva.

Le monastère de Sant Pere de Rodes, à coté de la Vall de la Santa Creu

Le monastère de Sant Pere de Rodes, à coté de la Vall de la Santa Creu

En descendant de la crête de la vallée on entend un grand silence, rompu seulement par le vent Tramuntana qui parfois souffle dur. Aujourd’hui, le village se compose de quelques maisons, environ trente, beaucoup d’entre elles restaurées, mais qui conservent encore leur charme médiéval. Ses rues sont petites, à pierres vivantes, comme dans le passé. Traditionnellement, ces gens ont vécu de l’exploitation de leurs vergers, vignes et oliviers, dont beaucoup sont encore plantés dans leurs champs. À son apogée, la Vall de la Santa Creu a logé une population de 200 personnes, mais la plupart des maisons d’aujourd’hui sont déjà deuxièmes résidences et il est possible que l’hiver il n’y ait absolument personne dans la ville.

Voisinage de la Vall de la Santa Creu, El Port de la Selva

Voisinage de la Vall de la Santa Creu, El Port de la Selva

En entrant dans le village, nous trouvons l’église de Sant Fruitós de la Vall, originaire du XVIe et XVIIe siècles, avec une nef unique et d’une cloche en forme de siège très spécial. Juste en face se trouve le cimetière, à côté de la paroisse, qui est fermé. Le noyau a trois sources d’eau demi-cachés. La plus curieuse, la Font d’en Garlapà, est une magnifique place avec quatre troncs de bananiers géants qui font une sombre parfaite lors des jours ensoleillés sur les bancs en pierre à coté.

Vue du village de la Vall de la Santa Creu après le monastère de Sant Pere de Rodes

Vue du village de la Vall de la Santa Creu après le monastère de Sant Pere de Rodes

À travers de la Vall de la Santa Creu passe un petit ruisseau du même nom de la ville, qui était autrefois utilisé pour le fonctionnement de plusieurs moulins, comme ce d’en Pairet ou le Canavall. En plus de la piste forestière qui rejoint le monastère de Sant Pere de Rodes, un autre itinéraire lien le village avec Llançà, dans le nord du Cap de Creus, à travers le Coll Perer.

La Vall de Santa Creu, au moment de la rédaction de cet article, est de nouveau d’actualité. La loi Omnibus du Gouvernment de la Catalogne essai de suspendre son statut protégé au sein du Parc Naturel du Cap de Creus. L’objectif est que la vallée soit urbanisée. C’est encore une autre tentative des autorités politiques d’arracher le charme de ce coin tranquille, objet des intérêts urbains. Déjà en 2006, la Cour supérieure de Justice de Catalogne a empêché une loi pareille, et maintenant à nouveau le village et l’organisation Salvem l’Empordà ont été alertés pour travailler ensemble et porter la question à la justice. Nous espérons que la Vallée de la Santa Creu puisse continuer à montrer ce que dès la naissance elle a été: un village tranquille dans un cadre idyllique.

Image de la Vall de la Santa Creu qu'on peut voir en descendant la vallée

Image de la Vall de la Santa Creu qu'on peut voir en descendant la vallée

Laisser un commentaire