Monastère Santa Maria de Vilabertran

A 1 km de Figueres se trouve le Monastère de Santa Maria de Vilabertran, un excellent ensemble très représentative de l’architecture médiévale roman, si commune dans l’Ampurdán.

Monastère de Santa Maria de Vilabertran

Monastère de Santa Maria de Vilabertran

Les premières références à un édifice religieux dans le même endroit où se trouvé l’église sont exposés dans un document du roi Lothaire, à la fin de s.Xème, qui parle d’un petit immeuble avec une église dédiée à Santa Maria.

Quand même, ce joyau roman, tel que nous le connaissons aujourd’hui, n’a pas été construit que plus d’un siècle plus tard, quand un de leurs aidants, Pere Rigall (dont le corps est enterré à l’intérieur) est capable d’attirer davantage de dons et des clercs pour construire et consacrer l’édifice roman en 1100.

Le cloître de l'église de Santa Maria de Vilabertran peut être visitée, comme le reste des espaces

Le cloître de l'église de Santa Maria de Vilabertran peut être visitée, comme le reste des espaces

Par la suite, l’influence et la puissance du Monastère de Santa Maria augmentent progressivement augmente et, à titre d’exemple, il suffit de dire qu’il abrite le mariage réel entre le roi catalan Jaume II et Blanca d’Anjou le 29 Octobre 1295, une union dynastique convenue entre les maisons royales, dans la quelle que la fille avait 15 ans.

Croix sur l'autel du Monastère de Santa Maria de Vilabertran, à Vilabertran, Girona, Costa Brava

Croix sur l'autel du Monastère de Santa Maria de Vilabertran, à Vilabertran, Girona, Costa Brava

L’ensemble architectural comporte des différents éléments qui peuvent être visités. Ainsi, nous trouvons l’église de plante basilicale, achevée par trois nefs avec trois absides et un transept.

Nef centrale du Monastère de Santa Maria de Vilabertran, près de Figueres, Costa Brava

Nef centrale du Monastère de Santa Maria de Vilabertran, près de Figueres, Costa Brava

Un autre élément exceptionel est le cloître, de forme trapézoïdale et composé d’arcs et de flèches simples qui rappellent le style corinthien, mais avec des éléments décoratifs plus simples. Nous visitons aussi la salle capitulaire, l’ancienne sacristie, de style gothique, le réfectoire et tous les endroits où se développée la vie des moines au cours du temps que l’abbaye fut habitée.

Cloître du Monastère de Santa Maria de Vilabertran

Cloître du Monastère de Santa Maria de Vilabertran

Un des joyaux qui maintient cette église est une croix d’argent du XIVème siècle, la plus grande croix gothique de procession dans la Catalogne, avec 1,60 mètres de haut et 1 mètre de large, couverte de fines feuilles d’argent doré.

Croix gothique du Monastère de Santa Maria de Vilabertran

Croix gothique du Monastère de Santa Maria de Vilabertran

Le Monastère de Santa Maria de Vilabertran, qui accueille également des expositions, est ouvert toute l’année à des horaires différents, qui peuvent être vues dans son bureau de tourisme, et le prix d’entrée est d’environ 3 €, avec tarif réduit pour les étudiants et les personnes âgées de plus de 65 ans.

2 réponses à “Monastère Santa Maria de Vilabertran”

  1. [...] Monastère Santa Maria de Vilabertran [...]

  2. [...] et historique, et répartis entre les trois villages voisines de l’Alt Empordà: la Canònica de Vilabertran, la place de la Basilique de Castelló d’Empúries (en face de la Cathédrale de [...]

Laisser un commentaire