Plage de Sant Pol, à Sant Feliu de Guíxols

Située dans une grande baie de près de 1 km de longueur, la plage de Sant Pol est une belle plage avec une ambiance familiale qui compte parmi ses forts un bel héritage naturel et architectural.

Les nageurs qui ont testé les eaux des plages de la Costa Brava seront surpris de vérifier que la plage de Sant Pol a une particularité: la petite profondeur de l’eau dans les premiers mètres. Ce plage nous donne environ 870 mètres de sable en longueur et environ 25 mètres de largeur.

Playa de Sant Pol possède le pavillon bleu de qualité et elle a toutes les commodités que vous attendez dans un cadre naturel si proche de la ville de Sant Feliu de Guíxols et, par conséquent, d’un tel afflux de baigneurs. Ainsi, en été, elle a un poste premiers secours de la Croix-Rouge, des locations des kayaks, douches, toilettes, poubelles, etc. La plage est facilement accessible, même en fauteuil roulant, pour les personnes handicapées.

La plage a une agréable promenade où on trouve même un chemin de planches de bois, très bien conservé. Sur ce boulevard on peut voir l’emblème de la plage: la Casa Estrada, populairement connue comme le « chalet de las Puntas » (« Maison des poinçons »). Construit entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, elle a neuf tours coniques et le toit en céramique. Cette maison et celle de Domenech Girbau, juste à côté d’elle, vers le nord, aussi très élégante, sont des excellents exemples de l’évolution du style architectural moderniste vers le style noucentiste.

Article qui pourrait vous intéresser :  Sépulcre Romain de Lloret de Mar

Du point de vue des ressources naturelles la Platja de Sant Pol nous offre aussi une zone de dunes protégée, avec son propre écosystème.

Ceux qui souhaitent explorer au-delà de la baie de Sant Pol pourront continuer vers le nord, le long du boulevard pour, une fois dépassé l’historique Hostal de La Gavina, commencer le chemin de ronde s’Agaró, sans doute le plus élégant de la Costa Brava, qui entoure l’urbanisation exclusive conçue dans les années vingt par Josep Ensesa, disciple de Gaudí.