Le triangle dalinien (II): Le Théâtre-Musée de Figueres

Le deuxième point de notre itinéraire nous conduit à Figueres, ville natale de Salvador Dalí, le grand peintre catalan, qui est né là en 1904, et où il a également trouvé la mort le 23 janvier 1989.

LE TRIANGLE DALINIEN (II): LE THÉÂTRE-MUSÉE DE FIGUERES
Facade rouge du Musée avec les oeufs sur le toit

Dans Figueres Dali voulait fonder le grand musée de son travail pendant toute sa carrière. C’est environ 1960, en pleine maturité, quand Dali décide de restaurer l’ancien Théâtre Municipal de sa ville, construit au XIXe siècle pour le convertir en musée. Les travaux de réhabilitation ont été difficiles, compte tenu de l’état de délabrement dans lequel était le bâtiment, à la suite des dommages pendant la guerre civile espagnole.

Un travail énorme et delicat de restauration et de design, dirigé personnellement par l’artiste lui-même, a conduit à son inauguration en 1974. Dalí avait très clair que c’était l’endroit idéal pour exposer les oeuvres de sa vie, et une fois il a déclarée le suivant:

Où donc, sinon dans ma propre ville, doit se conserver ce qui est le plus extravagant et le plus solide de mon œuvre, ou sinon ? Le Théâtre Municipal, ce qui en restait, m’a semblé très approprié et pour trois raisons : la première, parce que je suis un peintre éminemment théâtral, la seconde, parce que le théâtre se trouve juste devant l’église où j’ai été baptisé et la troisième, parce que c’est précisément dans la salle du vestibule du théâtre que j’ai fait ma première exposition de peinture.

Un des éléments les plus caractéristiques du musée est le dôme réticulé transparent, visible de loin, même depuis l’autoroute qui entoure la ville, et conçu par l’architecte Emilio Pérez Piñero. Un autre des éléments les plus caractéristiques de l’immeuble est la façade rouge couronnée par des figures d’oeufs.

Article qui pourrait vous intéresser :  Cala Rustella

La valeur artistique offerte par le Théâtre Musée intérieur est impressionnante. Nous pouvons trouver des oeuvres du peintre de première ligne, comme Port Alghero (1924), Fille de Figueres (1926), Le nez de Napoléon transformé en femme enceinte qui promène son ombre mélancolique parmi les ruines d’origine (1945), etc. Votre présence va vous plonger dans l’univers surréaliste que Dalí fait de sa vie. Ses restes reposent dans la crypte du musée.

Ce musée est le plus important de la Costa Brava et l’un des plus visités de l’Espagne, de sorte que vous ne devriez pas manquer l’occasion de passer par ce musée merveilleux quand vous sejournez à la Costa Brava.