Église Sant Esteve

L’Église Sant Esteve de Peratallada est un autre joyau d’architecture médiéval à l’Ampurdan qui a ses origines à la fin du XIIe siècle et qui fut bâti curieusement dehors les remparts du village.

Sant Esteve est située juste en face du Portail de la Vierge, la porte d’entrée mediévale mieux préservée au centre village. On passe sur une sorte de pont qui permet de surmonter la grande fosse qui se trouve sous nos pieds, une stratégie défensive qui a assuré pendant de longs siècles que Peratallada (nom qui provient de son nom original latin Petrascissa, « pierre découpée », pour être située précisément sur le roc vif) soit une bonne forteresse.

Une fois franchie la muraille on traverse immédiatement la route GI- 651 et ici commence un boulevard avec des arbres de environ 50 mètres qui mène à la façade de l’église de Sant Esteve. Cette façade montre un portique, une rosace juste au-dessus et quatre arcs en ogive à la partie plus supérieure.

L’église est formée par deux navires avec deux absides semi-circulaires simples, et celle du côté sud fut élevée au seizième siècle: cette modification est clairement visible de l’extérieur.

L’intérieur de l’église est sobre et conserve le même look médiéval en pierre qu’à l’extérieur. Les chapelles latérales ont été créés dans les siècles XVI et XVII, mais sans aucun doute la partie la plus curieuse se trouve à la fin de l’abside nord, où nous avons trouvé une boîte ossuaire polychrome contenant les restes de Gilabert de Cruïlles, le seigneur féodal de Peratallada jusqu’à sa mort en 1348. Il appartenait à une lignée importante du Bas Ampurdan à l’époque médiévale et il a même gagné le poste de gouverneur de Valence en 1329. On peut lire l’inscription funéraire latine:

HIC IACET NOBILIS VIR : DN9 GILABERT9 DE CRU : DILIIS DN9 DE PETRACIS : SA QI OBIIT XI DIE IULII : ANO DNI M CCC XL VIII : CVI9 AIA REQIESCAT IN : PACE AMEN

Ici se trouve le noble seigneur Gilabert de Cruïlles de Peratallada, qui est décédé le 11 Juillet 1348. Qu’il repose en paix. Amen.

Article qui pourrait vous intéresser :  La récolte traditionnelle du riz de Pals