Fête Santa Cristina

La Fête de Santa Cristina de Lloret de Mar, patronne du village, est célébrée le 24 Juillet, et s’étend sur les deux jours suivants, Saint-Jacques et Saint-Elm.

Cette célébration, avec des siècles de tradition ici à Lloret de Mar, a une composante maritime. En fait, la procession commence à partir de la plage de Lloret, le matin, où les membres de la Confrérie de Santa Cristina portent sur mer les reliques du sainte de la paroisse de Lloret vers l’Ermitage de Santa Cristina, près de la plage du même nom, où la partie de la procession en bateau se termine.

Toutefois, avant d’y arriver est organisée une carrière, aussi historique: S’Amorra Amorra. Juste quand les bateaux arrivent à voir de la mer le Sanctuaire de Sant Pere del Bosc, entre les montagnes derrière le centre de Lloret, la procession de bateaux montre leur signe de respect levant les rames et commençant alors une course vers la plage de Santa Cristina: la victoire correspondra au premier bateau qui touche le sable. Ces bateaux sont appelés des «llaguts» et sont tenus par huit rameurs et un barreur.

Puis la procession se poursuit à pied portant les reliques vers le Sanctuaire de Santa Cristina. Ici une messe y est célébrée en l’honneur de la Sainte, et tout suite commence la dégustation des participants du typique ragoût sous l’arbre « Pi Gros », un énorme pin historique situé derrière le sanctuaire, sur une belle terrasse donnant sur les calanques Cala Treumal et Santa Cristina.

L’après-midi, de retour dans le centre de Lloret, sur la Plaça de l’Ajuntament, a lieu la danse de les Almorratxes (aussi appelée Ball de Plaça), une danse en couple qui a sans doute des origines arabes. Une ‘almorratxa’ (nom d’étymologie arabe) est une espèce de cruche d’eau. Selon la tradition un riche arabe venu de la mer vers Lloret, à l’époque des attaques de pirates par la mer, offrit une ‘almorratxa’ avec des fleurs à une belle fille du village, comme un symbole d’amour. Cependant, la jeune, fidèle à la foi et les traditions chrétiennes le claqua contre le sol. Cette scène est recréé lors de la danse.

Article qui pourrait vous intéresser :  Route Carcaixells

Les filles jeunes qui dansent son appelées « obreres » et, pour elles, c’est un véritable honneur d’être choisies pour représenter devant des milliers de spectateurs cette importante danse que pour l’histoire de son village est comme un rite ancestral.