L’hôtel Cap sa Sal

Situé dans un environnement splendide et sauvage, l’hôtel Cap sa Sal de Begur se dresse fièrement sur son promontoire juste à côté de la crique d’Aiguafreda. Son image symbolise une étape glorieuse du tourisme sur la Costa Brava.

L’hôtel Cap sa Sal et son histoire

La construction de l’hôtel Cap sa Sal de Begur a commencé en 1955, au pied de ce qui n’était à l’époque, qu’un petit village de 800 habitants avec ses pêcheurs, ses rues non pavées, très loin du point d’attraction touristique superbe, qu’est devenu le village de Begur aujourd’hui. Le Cap Sa Sal se trouve sur la côte de Begur où, le 4 juillet 1963, après 8 ans de gros travaux étant donné le caractère topographique et massif de cette architecture, un hôtel de luxe fut inauguré.

Un hôtel prestigieux pour la jet set internationale

En Juin 1966, l’hôtel Cap sa Sal prit une autre dimension avec la venue surprise de Rock Hudson. La même année, l’ex-impératrice Soraya, épouse du Shah d’Iran est venue avec la fille de Franco. La réputation de l’endroit était faite pour la jet set internationale. L’afflux des curieux, non-résidents à l’hôtel, était si intense que la direction a dû concevoir un plan pour empêcher l’entrée excessive des badauds.

La fin de l’hôtel Cap sa Sal

En hiver 1970-1971, l’hôtel Cap sa Sal a changé de propriétaires. La renommée de l’établissement n’arrivait pas à combler les pertes d’exploitation. L’hôtel Cap sa Sal essaya de se convertir en casino, mais n’obtint pas la licence. Le changement de clientèle de la Costa Brava, moins select et moins riche que celle des années cinquante, marqua la fin de l’hôtellerie de luxe à Cap Sa SAL. 1978 fût la dernière saison de Cap Sa Sal comme grand hôtel cinq-étoiles. L’hôtel fut reconverti en résidence de vacances avec des appartements.

Article qui pourrait vous intéresser :  Mas Pinell

Le Cap sa Sal un lieu emblématique de la Costa Brava

Aujourd’hui, un hôtel a rouvert ses portes sur le lieu, et les deux modes de résidence cohabitent, sur ce lieu emblématique de la Costa Brava. On l’aperçoit lorsqu’on effectue la très belle promenade le long du Cami de ronda (chemin de ronde) entre les criques d’Aiguafreda et de Sa Tuna à Begur.