Cala Cativa

Cala Cativa est une petite crique du Cap de Creus au sud du village de El Port de la Selva, et située entre deux autres calanques plus grandes: Cala Tamariua (nord) et Cala Fornells (sud).

À partir du chemin de ronde vers Cala Cativa on peut voir le centre du village El Port de la Selva et, a l'hiver, les montagnes enneigées des Pyrénées, Costa Brava

À partir du chemin de ronde vers Cala Cativa on peut voir le centre du village El Port de la Selva et, a l'hiver, les montagnes enneigées des Pyrénées, Costa Brava

C’est une de ces petites criques du Parc Naturel du Cap de Creus qui, en dépit d’être proche au village de El Port de la Selva, il n’est pas facile d’y arriver ou même savoir de son existence.

Cala Cativa est une crique vierge pas loin du centre village El Port de la Selva mais souvent inconnue. Une bonne manière d'y arriver est à travers le chemin de ronde ou bien en kayak.

Cala Cativa est une crique vierge pas loin du centre village El Port de la Selva mais souvent inconnue. Une bonne manière d'y arriver est à travers le chemin de ronde ou bien en kayak.

Néanmoins, cependant être assez inconnue, Cala Cativa, a derrière une longue histoire d’événements, comme l’épave conservé en face de ses côtes appartenant à un navire grec ou romain (on peut pas le déterminer avec certitude) qui a coulé ici au début de l’ère chrétien. En 1894, l’archéologue sous-marin Alfaràs Romualdo, un pionnier dans la recherche au niveau sous-marin à la Catalogne, a réussi à localiser et enlever de l’épave à 33 mètres de profondeur, avec l’aide de plongeurs, 63 amphores, dont 43 étaient entiers et la reste fragmentées.

Les eaux cristallines, transparentes, de Cala Cativa, à El Port de la Selva, cachent à peu mètres les restes d'un ancien épave avec plus de vingt siècles

Les eaux cristallines, transparentes, de Cala Cativa, à El Port de la Selva, cachent à peu mètres les restes d'un ancien épave avec plus de vingt siècles

Environ 20 d’entre elles sont conservés dans le Musée Archéologique de Barcelone, et apparemment le reste ont été vendus aux enchères à l’époque. Tout ce qui reste aujourd’hui à l’épave du navire est l’ancre, pratiquement soudée à la roche du fond sous-marin en raison de l’oxydation et le passage inexorable des siècles.

Cala Cativa a aussi une cabane de pêcheurs sur le côté sud de la baie, juste avant d’arrondir le cap de Cativa mais … creusée dans la roche! Elle doit être une très vieille vestige pour se réfugier contre les intempéries … et une preuve supplémentaire, avec les murs de pierres sèches qu’on trouve autour (pour la culture de la vigne), de comment ce lieu solitaire aujourd’hui a été soumis à modifications pendant des siècles par l’homme.

Une des grandes surprises qui nous attend à Cala Cativa, El Port de la Selva, est cette petite et ancienne cabane de pêcheurs, excavé dans la pierre de la crique

Une des grandes surprises qui nous attend à Cala Cativa, El Port de la Selva, est cette petite et ancienne cabane de pêcheurs, excavé dans la pierre de la crique

Pour atteindre Cala Cativa, à moins de 2 km du centre de Port de la Selva, nous prenons tout simplement le même chemin de ronde qui mène à Cala Tamariua, et de là il continuons vers le sud, vers la baie qu’elle forme.

Les anciens mûrs de pierre sèche, soit per délimiter des champs ou le chemin de ronde, sont des anciens vestige de la tentative de l'homme pour adapter l'environnement sauvage de la Costa Brava à ses besoins

Les anciens mûrs de pierre sèche, soit per délimiter des champs ou le chemin de ronde, sont des anciens vestige de la tentative de l'homme pour adapter l'environnement sauvage de la Costa Brava à ses besoins

Les commentaires sont fermés.