Pont médieval de Gualta

Gualta est un de ces villages, sur la plaine de l’Ampurdan, et presque au pied des montagnes de Montgrí, qui semblent suspendus dans le passé. Et l’un des éléments qui contribuent à ce sentiment est le pont médiéval, du XVIe siècle, qui conserve encore sur sa surface les marques que les voitures à cheval ont laissé au cours des siècles.

Une bonne façon de se rendre à Gualta est en vélo, surtout si on le fait à partir d’autres villages à proche qui sont dans la même plaine, par exemple Torroella de Montgrí. C’est facile d’y arriver parce que ce pont fait partie du sentier de longue distance GR-92.

Les randonneurs dans cette zone de la Costa Brava sont de plus en plus modernes, car ce n’est pas rare de voir non seulement des voyageurs à vélo, mais par exemple aussi sur des Segways, un véhicule électrique plutôt silencieux.

Le pont est situé sur la rivière Daró, qui un peu plus tard rejoint le fleuve Ter, plus grand, pour arriver à la mer à Torroella (un petit peu plus au sud de l’Estartit). Bâti au XVIe siècle, les piliers de ses cinq arches sont situées sur un pont encore antérieur, qui malheuresement n’était pas assez élevé pour resister les périodes d’inondation. Aujourd’hui ce magnifique pont reste encore la seule voie d’entrée par le nord au village et la vérité est que c’est un plaisir de le traverser surtout quand on regarde sur la chaussée les marques que les roues des voitures ont laissé pendant des siècles.

Article qui pourrait vous intéresser :  Parc Néolithique de la Draga

D’environ 60 mètres de long, les pierres de ce pont ont vu défiler beaucoup d’histoire, comme par exemple une bataille contre les troupes napoléoniennes en 1809. Un monolithe à coté nous rappelle le fait . En 1987, il fut déclaré monument national et est maintenant peut-être le plus grand patrimoine architectural de ce beau et petit village qui est Gualta.